Le commerce

Les valeurs

​​​A SAVOIR


​​Le commerce agricole et agroalimentaire, en France, e​st ​assuré tant par des entreprises privées familiales (négociants) que par des commerçants indépendants (coopératives).​

Le commerce n'existerait pas s'il n'avait pas une fonction essentielle parmi les acteurs du secteur agricole : valoriser les productions agricoles. Investis durab​lement auprès des agriculteurs et des éleveurs, ils permettent de fluidifier les marchés et d'être une interface à forte valeur ajoutée entre l'offre et la demande. Enracinés dans les terroirs, ils sont en prise directe avec la mondialisation des marchés. Leurs valeurs mêlent celles de ces deux mondes : proximité, expertise, confiance, fiabilité, mais aussi transparence et réactivité. ​

​Relations de confiance et proximité​

Les entreprises de commerce agricole n'existeraient pas sans des relations fortes avec les exploitations agrioles. Une proximité qui se traduit souvent par une survivance de la relation sur plusieurs générations entre agriculteurs et commerçant. Dans le commerce de bétail, cette confiance est profondément ancrée dans la pratique professionnelle. Les ventes se concluent d'ailleurs encore aujourd'hui très souvent au téléphone ou par une tape dans la main, sans autre formalisation contractuelle. Seules les obligations sanitaires font alors l'objet d'un traitement administratif.​

Transparence et réactivité sur les marchés

Les entreprises de commerce agricole sont les premiers intermédiaires entre les agriculteurs et les acteurs des filières agricole et agroalimentaire. Des intermédiaires qui jouent la carte de la transparence puisque sans eux, ils perdraient à la fois la confiance de les exploitants agricoles mais aussi des acheteurs. Avec les uns et les autres, ils sont, par métier, dans la recherche permanente du meilleur compromis gagnant-gagnant. 

Responsabilité

Les entreprises du commerce agricole, essentiellement composée de PME, sont des entreprises professionnelles et responsables. Elles participent au quotidien à la vitalité économique et sociale des territoires en offrant des emplois et des perspectives de carrières valorisantes. Elles sont de véritables vecteurs du progrès social dans les territoires ruraux.