Le commerce

Chiffres clés

​Frédéric CARRÉ, Président de la FC2A, nous explique les actions de la FC2A.


Pourquoi le commerce agricole prend-il la parole aujourd’hui ?

F. C. : Le constat est simple : l’acte de commerce est ignoré, voire occulté, dans les schémas « officiels » des filières agroalimentaires. Le raccourci « de la fourche à la fourchette » est séduisant en communication, mais masque la valeur ajoutée créée par chaque maillon des filières. Nous militons pour identifier dans les filières les actes de production, de commercialisation, de transformation, de distribution, sans oublier la consommation. Nous revendiquons la définition de « marieurs » de l’offre et de la demande, si chère à l’académicien Erik Orsenna.

Quelles sont les missions confiées à la FC2A ?

F. C. : Nous avons confié trois missions principales à la FC2A, à savoir : la promotion de l’image de nos PME du commerce agricole et agroalimentaire au sein des filières, notre représentation auprès des parlementaires et des autorités de tutelle, et enfin la valorisation des emplois dans nos PME, présentes au cœur des territoires ruraux.

Quels sont les dossiers actuels suivis par la FC2A ?

F. C. : Nous suivons tous les dossiers touchant la pérennité économique de nos entreprises patrimoniales et familiales. Il s’agit aujourd’hui de l’écotaxe poids lourds, de la loi d’avenir pour l’agriculture, mais aussi de la révision des valeurs locatives. Nous préparons en outre des actions en faveur de l’emploi des jeunes générations afin de faire connaitre nos métiers et fidéliser nos collaborateurs. Sur ce subtil équilibre repose notre adage : « le commerce valorise les filières ».​




CHIFFRES_v.03.jpg