ACTUALITÉ

PUBLICATION

Créée le 30/04/2019
Modifiée le 07/05/2019

PIÈCES JOINTES

CONTACT PRESSE

Marie-Béatrice GARREAUD DE MAINVILLIERS |

Responsable communication |

mbgarreaud@fc2a.org



300 personnes présentes au congrès FC2A Nord-Est 2019

​Matinée riche en échanges autour des contributions du commerce, de l'agriculture à la chaîne alimentaire, le congrès FC2A Nord-Est a fait la part belle à l'humain et aux attentes des consommateurs. Retour sur les moments phares de cet événement. 

Introduit par Jean-Jacques VAESKEN, Président du Négoce Nord-Est et Gérard POYER, Vice-Président de la FC2A, le congrès FC2A Nord-Est s'est attaché à décrypter les mécanismes et les évolutions du commerce agricole face aux attentes sociétales.

FC2A (17).jpg
Le Grand Témoin, Philippe DESSERTINE

Philippe DESSERTINE, économiste venu en qualité de Grand Témoin de la matinée, a été le premier à apporter des clefs de compréhension sur cette situation. Loin des clichés relayés par les médias, l'agriculture française de qualité est reconnue à l'internationale. Il est donc nécessaire, selon lui, de valoriser ses atouts - sécurité sanitaire et qualité - et également de développer un plan d'investissement dans les filières agricole et agroalimentaire. Des occasions à saisir se présentent : "Le transfert du leadership économique mondial des Etats-Unis vers la Chine doit être vu comme une opportunité de marché pour les produits agricoles et agroalimentaires français", fait-il remarquer.

Des attentes sociétales de plus en plus prégnantes

FC2A (19).jpg

Table-ronde du congrès FC2A Nord-Est (de gauche à droite) : Yves LE MORVAN, Pascale HEBEL, Jean-Jérôme JAVELAUD, François-Claude CHOLAT, Hugues BEYLER, Julien VALENTIN et Pascale GAILLOT

La table-ronde qui s'en est suivie, animée par Yves LE MORVAN d'Agridées, a fait avancer les discussions sur l'adaptation du commerce, de l'agriculture à la distribution agroalimentaire, face aux attentes des consommateurs de plus en plus prégnantes. 
Pascale HEBEL, Jean-Jérôme JAVELAUD, François-Claude CHOLAT, Hugues BEYLER, Julien VALENTIN et Pascale GAILLOT ont tour à tour évoqué les forces et les faiblesses du modèle de consommation actuel ainsi que les leviers pour accompagner les entreprises dans ce nouveau paradigme.
Pour Hugues BEYLER, Directeur agriculture et filières de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), "nous avons aujourd'hui une consommation atone, un phénomène d’urbanisation et l’arrivée du e-commerce qui ont changé le modèle actuel de la distribution". Pascale HEBEL, Directrice du CREDOC, évoque quant à elle un "changement de paradigme venant de l’humain" "l'on n'est plus à pousser l'offre".

Plus de réactivité et de flexibilité des acteurs de la filière

Face à cet état de fait, des leviers existent pour respecter au plus près les attentes sociétales, nécessitant plus de réactivité et de flexibilité de la part des acteurs de la filière. Jean-Jérôme JAVELAUD, du Moulin de Signy, s'appuie notamment sur un réseau de boulangeries afin de proposer de nouveaux produits qui se conservent, en intégrant les demandes des consommateurs. 
La Maison CHOLAT a souhaité accompagner ce changement sociétal vers plus de durabilité, notamment avec la création de fermes agro-écologiques DEPHY. Julien VALENTIN, a préféré se diversifier et développer une offre "zéro résidu de pesticides" dans son exploitation. 
La Vice-Présidente du conseil régional Grand Est, Pascale GAILLOT, évoque quant à elle le "soutien aux investissements, innovations, filières et marchés, et irrigation" des entreprises de sa région.

En conclusion de ces différents témoignages, Frédéric CARRÉ, Président de la FC2A, a confirmé que le "commerce agricole est bien là pour accompagner les agriculteurs et valoriser les produits de la filière".